Communiqué de la Primature : 7 portefeuilles ministériels pour l’UFC

Publié le par hibanos

 

Façade de la Primature
C'est donc officiel : «l'UFC entrera au gouvernement avec 7 portefeuilles ministériels, dont un Ministère d'Etat», indique un communiqué  publié ce jeudi 27 mai 2010. Le parti de Gilchrist Olympio participera également à la formation des cabinets ministériels et désignera les responsables pour les administrations centrales, les sociétés d'Etat, les préfectures, les mairies, les ambassades. «Un modus operandi» sera adopté à cet effet, précise le communiqué de la Primature. La mise en œuvre des réformes institutionnelles et constitutionnelles prévues par l'APG sera accélérée. Le recensement général de la population et de l'habitat, l'établissement d'un nouveau fichier électoral, sont également pris en compte dans les accords.

 

En conférence de presse, ce jeudi à Lomé, le Président national de l'UFC, Gilchrist Olympio, explique sa décision de participer au gouvernement : « je prends cet engagement historique devant le peuple togolais après avoir longuement réfléchi sur les causes réelles de la crise profonde qui mine notre pays depuis des décennies et apprécié à leur juste valeur les résultats obtenus après un si long combat mené ensemble au prix de tant de sacrifices. Ce long combat pour l'avènement de la démocratie et de l'Etat de droit ainsi que pour le plein développement social et économique du peuple togolais n'a malheureusement pas atteint les résultats escomptés. Voilà pourquoi, après de laborieuses discussions avec le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT) et après avoir obtenu un soutien massif de la part de nos fédérations, j'ai pris, pour la première fois, la décision de proposer au peuple togolais, une voie nouvelle de sortie de la crise, fondée sur l'esprit de partage du pouvoir ».

Le Président Faure Gnassingbé vient une fois encore de gagner un immense pari : celui de regrouper les fils et filles du Togo dans la voie du développement du pays. « Un vaste chantier nous attend, tant sur le plan des infrastructures que sur celui des équipements collectifs pour les années à venir ; routes, ponts, hôpitaux, infrastructures scolaires, aménagement de nos villes et de nos campagnes, mise en œuvre d'un authentique programme de logements sociaux, d'un développement cohérent de l'Agriculture et de l'Industrie et par-dessus tout, l'élaboration d'une politique appropriée pour assurer des emplois à notre jeunesse, les femmes, les enfants, les personnes âgées doivent bénéficier des meilleures conditions de vie. Il est intolérable que face à cet énorme défi, nous dispersons nos énergies en de vaines et pitoyables querelles », avait déclaré le Président de la République dans son message à la Nation le 26 avril 2010, veille du cinquantenaire de l'indépendance du Togo. 

Voici en intégralité le communiqué de la Primature

Conformément à sa politique de réconciliation nationale et d'ouverture, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, a, dans son message à la nation prononcé à l'occasion du 27 avril 2010, lancé un appel à toutes les filles et fils du pays, quelles que soient leurs opinions et leurs divergences, à se mettre ensemble pour reconstruire notre pays et répondre aux grands défis qui l'attendent.

Ainsi, à la suite de sa confirmation comme Premier Ministre, Monsieur Gilbert Houngbo a adressé le 7 mai 2010, des invitations aux différentes forces politiques du pays pour échanger sur les différentes questions liées à la formation d'un gouvernement d'ouverture telle que voulue par le Chef de l'Etat, afin d'engager le Togo sur la voie de la cohésion nationale, du progrès économique et social.

A cet effet, une invitation a été adressée au Président national de l'Union des Forces de Changement (UFC), parti politique le plus représentatif de l'opposition. Afin de prendre part aux échanges, l'UFC a adressé à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, une série de propositions politiques constituant le principe fondamental sur lequel devrait reposer toute participation de l'Union des Forces de Changement au gouvernement.

Suite aux différentes discussions avec les responsables de l'UFC, le Président national a recadré ses propositions  et a indiqué que l'UFC est prête à s'engager avec courage et détermination pour un nouveau départ de la Terre de nos aïeux, tout en restant fidèle à ses idéaux et à l'écoute du peuple profond.

Une rencontre de haut niveau a eu lieu entre le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé et Monsieur Gilchrist Olympio, Président national de l'UFC. Cette rencontre a permis de fixer le cadre général de l'entrée de l'UFC au gouvernement et de définir les modalités de mise en œuvre d'un Comité de suivi dudit cadre.

Au terme de ces discussions et échanges, l'UFC entrera au gouvernement avec 7 portefeuilles ministériels, dont un Ministre d'Etat, pour lequel l'UFC vient de proposer des candidatures. L'UFC a par ailleurs soulevé d'autres préoccupations relatives à la mise en œuvre et à la finalisation de certains points de l'Accord Politique Global (APG) notamment, les réformes institutionnelles et constitutionnelles, le recensement général de la population et de l'habitat, l'établissement d'un nouveau fichier électoral.

Le Premier Ministre a réitéré l'engagement du gouvernement à accorder une priorité à la finalisation de ces questions. Un modus operandi relatif au choix des dirigeants des grandes administrations sera adopté.

Le Président de la République salue l'esprit patriotique dont ont fait preuve les différents leaders politiques consultés par le Premier Ministre et invite tous les autres acteurs politiques à privilégier l'intérêt supérieur de la Nation à toute autre considération partisane.

Fait à Lomé, le 26 mars 2010

La Primature

Commenter cet article