Deux courants et de l’électricité dans l’air

Publié le par ABOU Hibana

 

Deux courants et de l’électricité dans l’air

Togo presse consacre sa une de lundi à la célébration de la 54e édition de la fête « Agbogbozan ». 
« Placées cette année sous le thème solidarité-réconciliation-développement, ces retrouvailles ont été marquées par des cérémonies rituelles au sanctuaire d’Agbogbo, » écrit le quotidien national. 
Plusieurs journées privées reviennent sur le scandale financier du groupement Redémarre et c’est curieusement pour défendre le patron de cette structure suspectée d’escroquerie pyramidale.
Liberté titre : « De l’électricité dans l’air, les forces de sécurité empêchent une réunion des adhérents » et indique que le directeur général (incarcéré, ndlr) aurait été prié par les autorités de signer une reconnaissance de dette de 2 milliards avant toute relaxe.
Sur le même sujet, Forum de la Semaine annonce que le dirigeant de Redémarre refuse une « libération contreversée.

Le quotidien affirme que « les autorités auraient raclé les fondsdes coffres forts du groupe d’intérêt économique et auraient fait exécuter un audit derrière le dos du directeur général du groupement, qui pourtant n’a commis aucun crime ni infraction vis-à-vis des lois qui régissent la République et qui sont sanctionnées par une peine privative de liberté ». 
Le journal revient une nouvelle fois sur la crise qui secoue l’UFC et constate que le parti d’opposition est divisé entre le courant de Gilchrist Olympio, qui jouit d’une certaine légalité, et celui de Jean-Pierre Fabre qui renferme lui les principaux cadres de la formation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article