Environ 24 milliards de F CFA d’appui au secteur de l’éducation au Togo

Publié le par hibanos

 

Des élèves togolais à l'Ecole
Cette importante subvention obtenue dans le cadre de l'Initiative de la Mise en œuvre Accélérée de l'Education Pour Tous, vient soutenir les efforts entrepris par les autorités togolaises en vue d'atteindre l'accès universel à l'éducation d'ici à 2015, conformément aux Objectifs du Millénaire pour le Développement. Trois domaines prioritaires sont ciblés par l'appui financier : le soutien à l'inscription des enfants à l'école, l'aide aux enfants pour terminer leurs études et l'amélioration de la qualité de l'apprentissage, a indiqué le Bureau-UNICEF de Lomé. Ce financement couvre la période 2010-2013.

 

Le gouvernement togolais, dans ce sens, va construire 815 nouvelles salles de classe et autres infrastructures d'accès pour les enfants vivant avec des handicaps, des latrines avec de l'eau dans les zones rurales et urbaines. L'achat des manuels scolaires destinés aux écoles d'initiatives locales et aux écoles publiques, la construction de trois écoles normales régionales d'instituteurs pour la formation initiale des enseignants et la subvention aux écoles, sont également pris en compte par la subvention.

Ces mesures permettront à l'Etat togolais d'améliorer la qualité de l'enseignement, ce qui aura pour impact, notamment, la réduction de la fréquence des redoublements et des abandons, évaluée à 23,2%. Le pays va pouvoir également relever son taux des dépenses non salariales allouées à l'éducation primaire. Ce taux représente 6,5% du total des dépenses courantes du pays contre la moyenne Africaine estimée entre 15 et 20%.

Lancée en 2002, l'Initiative de Mise en Œuvre Accélérée vise à aider les pays à atteindre l'Objectif du Millénaire pour le Développement relatif à la réalisation de l'éducation primaire universelle d'ici à 2015. Elle comprend 19 organismes donateurs, des organisations multilatérales (Banque mondiale, l'UNICEF et l'UNESCO), et des représentants des organisations de la société civile et le secteur privé. 41 pays en développement, dont le Togo, bénéficient actuellement de son appui. 

Il faut noter que ces dernières années, les réformes salutaires mises en œuvre par le gouvernement togolais, notamment la prise en charge par l'Etat, depuis octobre 2008, de la totalité des frais d'écolage pour tous les enfants du préscolaire et du primaire, ont suscité une forte demande de scolarisation. L'intensification des efforts a été réitérée dans le programme de société du Président Faure Gnassingbé plébiscité par plus de 60% de l'électorat, le 4 mars 2010, lors de l'élection présidentielle.

Commenter cet article