Formation des travailleurs sociaux sur les procédures d’adoption des enfants

Publié le par hibanos

 

De gauche à droite, l'Ambassadeur de France au Togo et Madame la Ministre de l'Action Sociale
Une quarantaine de travailleurs sociaux des directions régionales du Ministère de l'Action Sociale, des centres d'accueil d'enfants vulnérables et des orphelinats sont en atelier de formation à Lomé  en vue de renforcer leurs capacités.

 

Financée par la France pour un montant total de 6.855.000 F CFA, avec l'appui technique de la Fondation Terre des Hommes,  cette initiative a pour objectif de sensibiliser les travailleurs sociaux aux nouvelles procédures d'adoption des enfants, mises en œuvre par le gouvernement togolais.

 

Vue partielle des participants
En plus des sujets concernant l'adoption des enfants au Togo, il sera également question des principes qui régissent la prise en charge des enfants dans les orphelinats  et centres d'accueil, de même que les relations de travail qui doivent exister entre le Comité National d'Adoption des Enfants au Togo (CNAET) et les centres d'accueil  et d'orphelinat.

 

A l'ouverture de l'atelier, l'Ambassadeur de France au Togo, M. Dominique Renaux a réaffirmé la disponibilité de son pays à accompagner le ministère de l'Action Sociale dans la recherche du bien-être des enfants togolais : «je souhaiterais vous rassurer du soutien constant des services de l'Ambassade de France pour veiller au respect des dispositions de cette Convention (Convention de la Haye)  qui lie nos deux pays et qui n'a d'autre objet que d'instaurer des procédures transparentes et régulières dans le seul intérêt des enfants concernés», a souligné M. Rénaux.

Selon les responsables des différents partenaires impliqués dans ce projet, les autres régions du Togo bénéficieront de la même formation à Kara, à la fin de ce mois de mai.

Il faut souligner que cet atelier fait suite à une première formation qui s'est déroulée en janvier 2010, et qui avait porté sur les principes et règles de procédures contenus dans la Convention de la Haye de 1993 portant sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale et sur les modalités pratiques de sa mises en œuvre en Europe et en Afrique.

Le Togo a entamé depuis 2008, une réforme de ses procédures administratives et judiciaires en matière d'adoption d'enfants. Deux décrets ont été pris à cet effet : le premier porte sur les procédures d'adoption d'enfants au Togo et le second formalise le mode de fonctionnement du Comité National d'Adoption d'Enfants. Ce Comité a essentiellement pour rôle de garantir l'intérêt supérieur de l'enfant dans le processus d'adoption et de s'assurer de la transparence de la procédure et de son caractère légal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article