La BOAD face aux grands défis après 50 ans d'indépendance des pays de l'UEMOA

Publié le par hibanos

 

M. Abdoulaye Bio-Tchané, Président de la BOAD
Les 8 pays de  l'Union Economique Monétaire Ouest Africaine(UEMOA) font le bilan de leur développement économique après  cinquante années d'indépendance. A Lomé, capitale togolaise et siège de la Banque ouest africaine de développement, de nombreux d'experts venus de cet espace financier, réfléchissent depuis ce 15 juin 2006, sur le thème «  développement durable et promotion de grands projets structurants : évaluation des réalisations et défis à relever ». Ce grand forum international initié par la BOAD, leur permettra de proposer des solutions aux grands défis de développement au sein de l'espace UEMOA. C'est le Premier Ministre togolais, Gilbert Fossoun Houngbo, qui a ouvert la rencontre.

 

Pour cette grande rencontre internationale, les décideurs se sont accordés sur une obligation de résultat.

« Nous devions répondre à la question de savoir où nous allons pour les cinquante prochaines années », s'est insisté M. Aboulaye Bio-Tchané. Le Président de la BOAD a saisi cette occasion pour indiquer que ce forum s'ouvrait à la charnière d'un cinquantenaire qui s'en vient.Le Président de la BOAD, M. Bio-Tchané

Guidé par une obligation de résultat, M. Bio-Tchané propose, pour le développement du continent, que les prochaines années soient concentrées aux efforts de développement sur l'accès au service de base, au plus grand nombre des populations de l'UEMOA avec un accent particulier sur les besoins du monde rural notamment :

  • garantir l'eau potable en toute saison aux 40 % de nos compatriotes qui n'y ont pas accès
  • garantir l'énergie électrique aux 83% de nos populations qui en sont privés
  • garantir la sécurité alimentaire par une modernisation méthodique de l'agriculture
  • garantir un accès au service financier aux 93% de nos populations
  • promouvoir le développement durable
  • accélérer le développement des infrastructures en investissant massivement dans les routes, les pistes rurales, les ports, les aéroports, les télécommunications
  • accroitre le renforcement des capacités humaines et renforcer l'intégration régionale.

L'immeuble abritant le siège de la BOAD à Lomé« C'est donc légitimement que je rêve d'une Afrique prospère ; je rêve d'une Afrique où règne la paix ; je rêve d'une Afrique forte et indépendante ; je rêve d'une Afrique ouverte sur le monde et y ayant une place reconnue ; je rêve d'une Afrique fière et qui croît en sa jeunesse, enfin je rêve d'une Afrique compétitive... », a insisté le Président de la BOAD.

Le Premier Ministre Gilbert Fossoun Houngbo qui a ouvert les travaux a saisi l'occasion pour saluer la maturité des pays de l'espace UEMOA qui célèbrent cette année le cinquantenaire de leur indépendance.

Commenter cet article