La lutte contre la grippe aviaire au centre d’un atelier sous-régional à Lomé

Publié le par ABOU Hibana

Des experts africains  venus de 7 pays  sont en conclave à Lomé pour la lutte contre la grippe aviaire et la pandémie humaine. Issus des secteurs de l'agriculture, de la santé et de l'environnement, ces différents spécialistes sont en atelier de formation des formateurs des équipes conjointes d'intervention rapide des programmes nationaux intégrés de lutte contre la grippe aviaire et la pandémie humaine.  

Cette réunion qui se tient dans le cadre du programme d'appui aux plans d'action nationaux intégrés de lutte contre la grippe aviaire et humaine a pour objectif de contribuer à réduire les conséquences socio-économiques de la grippe aviaire et les pertes des vies humaines en aidant les pays de l'Afrique Caraïbe Pacifique (ACP) dans la prévention et la lutte contre l'influenza aviaire hautement pathogène et dans leur préparation contre une éventuelle pandémie d'influenza humaine. Ce programme vise les résultats suivants :

  • le renforcement des capacités de détection précoce et de riposte contre la grippe aviaire
  • l'amélioration de l'information, de la communication pour la sensibilisation et le changement de comportement dans la prévention et le contrôle de l'influenza aviaire hautement pathogène
  • le renforcement de l'appui à la coordination de la mise en œuvre des plans d'action nationaux.

A l'ouverture des travaux, le Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche, M. Kossi Messan Ewovor s'est réjouit de la tenue de cet atelier dans la capitale togolaise et a souhaité que les modules à l'ordre du jour contribuent à la gestion également de la crise de la peste porcine africaine qui s'installe depuis quelques temps dans certaines régions du Togo. «Les sujets que vous aborderez sont aujourd'hui d'autant plus importants pour nous, en cela qu'ils participeront  aussi au renforcement des capacités de nos services techniques dans la gestion de la crise de la peste porcine africaine (PPA) dont l'apparition a été signalée ces derniers jours dans les régions septentrionales du Togo (Savanes et Kara). En effet, la gestion durable de cette crise ne peut se faire que dans le cadre sous-régional, au vu de son caractère transfrontalier, en fédérant nos efforts. Le renforcement des capacités de nos services techniques demeure donc une condition sine qua non», a souligné le Ministre Ewovor.

Il convient de rappeler que les autorités togolaises ont organisé en mai dernier à Kara dans la préfecture de la kozah, une simulation dans le cadre du renforcement des capacités des équipes de terrain pour la maîtrise de foyers de grippe aviaire ; ce qui fait dire au Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche que : «le présent atelier, qui n'est pas une répétition dans les actions de lutte contre cette maladie, est une continuité dans le dispositif prévu dans le cadre de cette lutte et contribuera à réduire les conséquences socio-économiques de la grippe aviaire et les pertes en vies humaines».

Organisé sous l'égide du Bureau Interafricain des Ressources Animales (BIRA-UA) et du gouvernement togolais, cet atelier a lieu du 9 au 13 août 2010 et regroupe des participants du Bénin, de la Côte d'Ivoire, des Comores, de la Djibouti, du Madagascar, de la Guinée et du Togo.

Il faut souligner qu'au Togo, les besoins en viande et abats de volailles sont estimés à 30.000 tonnes alors que la production nationale n'est que de 12.000 tonnes. Notre pays affiche en outre un effectif de 10 millions de têtes de volailles dont 95% sont constituées de volailles traditionnelles détenues par les petits exploitants avicoles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article