Le Ministre des affaires étrangères burkinabè chez Faure Gnassingbé

Publié le par Administrateur

Le Ministre burkinabè des Affaires Etrangères remettant le message du Président Blaise Compaoré à son homologue Faure GnassingbéLe Ministre d'Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale burkinabè, M. Alain Bédouma Yoda, a été reçu ce jeudi 14 avril 2011, au Palais de la Présidence de la République à Lomé, par le Chef de l'Etat Faure Essozimna Gnassingbé. Alain Yoda était porteur d'un message du Président burkinabè à son homologue togolais. Un message qui s'inscrit dans le cadre «du renforcement des excellentes relations qui existent entre les deux chefs d'Etat et les deux pays», a indiqué le Ministre des Affaires étrangères du Faso. L'actualité en Côte d'Ivoire, l'UEMOA (dont le Président togolais assure la présidence en exercice) et la CEDEAO, ont également meublé les échanges.

Le Ministre Burkinabé des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Alain Bédouma Yoda, est arrivé à la Présidence de la République aux environs de 09 heures GMT, ce jeudi 14 avril 2011. Il a, au cours de l'entretien remis au Président Faure Gnassingbé, un courrier du Chef de l'Etat du Burkina-Faso, Blaise Compaoré. Les échanges se sont ensuite poursuivis. A l'issue du tête-à-tête entre les deux personnalités, voici la déclaration du Ministre burkinabè Alain Bédouma Yoda :

« J'ai eu l'honneur d'avoir été reçu par Son Excellence Faure Gnassingbé et j'étais porteur d'un message de son homologue burkinabè. Je ne peux pas vous donner le contenu du message mais je peux vous dire que c'est dans le cadre du renforcement des excellentes relations qui existent entre les deux chefs d'Etat et les deux pays.

Et, naturellement, j'ai eu le privilège de dire au Chef de l'Etat du Togo, le sentiment d'amitié que le Président Compaoré a pour lui et le Président Faure Gnassingbé m'a demandé de transmettre à son homologue, ses sentiments fraternels et d'amitié. Au-delà de cela, bien sûr, le Président Faure Gnassingbé m'a parlé de la situation en Côte d'Ivoire, de l'UEMOA, de la CEDEAO et dont je parlerai et rendrai compte à son homologue Compaoré».

Commenter cet article