Le niveau général des prix a plus augmenté à Lomé

Publié le par ABOU Hibana

Inflation de 1,9% en juillet

Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois s’est établi à 1,9% en juillet 2010 contre 2,1% pour le mois précédent, indique L’Union dans sa parution de mardi.

Certains produits de consommation courante ont davantage augmenté que d’autres. C’est le cas pour les céréales non transformées (+14,8%), les légumes frais (+13,9%), les légumes secs (+10,1%), les poissons et autres produits frais de la pêche (+2,7%). Après une énième hausse de 1,6% du niveau général des prix à la consommation en juillet 2010, les prix ont plus augmenté sur une période d’un an que baissé sur les marchés de Lomé. Le niveau des prix du mois de juillet 2010 comparé à celui d’avril 2010 (évolution trimestrielle), est en hausse de 1,2%, et par rapport à juillet 2009 (glissement annuel), il a enregistré au finish une hausse de 1,6%. Qui est la résultante de quatre baisses contre huit hausses, dont une variation pratiquement nulle de 0,02%. Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois s’est établi à 1,9% en juillet 2010 contre 2,1% le mois précédent, a indiqué la Direction générale de la Statistique et de la comptabilité nationale.
Les mois baissiers ont été août et septembre 2009, et février et mai 2010. Le reste de l’année a été marqué par des augmentations répétées des prix, dont une variation à peu près nulle (0,02%) en novembre dernier, et un pic assez baisse néanmoins de 1,6% en octobre. 
D’après les résultats d’enquête de la direction de la Statistique, les baisses constatées sont essentiellement liées à la diminution des fonctions de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» et «Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles» d’une part, «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» et «Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants» d’autre part. 
Les variations sont allées de 0,9% pour les « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » en février dernier à 10,3% pour la même fonction en septembre. Avec un intermédiaire de 4,0% pour le «Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles» en août 2009.
Comme pour la plupart des mois, la fonction «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» a également fortement marqué la tendance à la hausse des prix des douze derniers mois à Lomé. Au pic de 1,6% d’octobre 2009, contre une baisse de 3,9% en septembre, cette fonction a connu une augmentation de 4,0%. 
Avec, principalement, une augmentation des prix des postes : céréales non transformées (14,8%), légumes frais (13,9%), légumes secs (10,1%), poissons et autres produits frais de la pêche (2,7%) et poissons et autres produits de la pêche séchés ou fumés, conserves de poissons (1,9%). La hausse la moins marquante a été celle de 0,1% de janvier. Elle fut provoquée par la fonction de consommation, «Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants» qui a enregistré une augmentation de 8,1%. Pendant que les produits alimentaires enregistraient une baisse de 0,4% due principalement à la diminution de prix des postes : « céréales non transformées », « Poissons et autres produit de la pêche séchés ou fumés, conserves de poissons », « Sel, épices, sauces et produits alimentaires n.c.a », qui ont enregistré respectivement une baisse de 2,9% ; 1,9% et 2,2%.
En revanche, en novembre 2009, le niveau général des prix à la consommation s’est caractérisé par une variation pratiquement nulle (0,02%) contre une hausse de 1,6% le mois précédent. La baisse de 0,6% des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées a un peu compensé la hausse observée au niveau des fonctions de consommation « Boisson alcoolisées, tabacs et stupéfiants » et « Logement, eau électricité et gaz et autres combustibles » qui ont enregistré respectivement une augmentation de 2,1% et 1,6%. Les postes qui ont une forte contribution à la variation de l’indice au cours de ce mois sont : « céréales non transformées », « poissons et autres produits de la pêche séchés ou fumés, conserves de poissons », « pommes de terre, manioc, autres tubercules et bananes plantain », « Sel, épices, sauces et produits alimentaires n.c.a » et « autres combustibles ». Les trois premiers postes ont subi respectivement une baisse de 0,9%, 2,6% et 2,7% tandis que le poste « autres combustibles » a enregistré une hausse de 7,8%.

Commenter cet article