Le parlement togolais adopte l’Accord international sur le café

Publié le par ABOU Hibana

 

Le Togo va ratifier l’Accord international sur le café

 

 

Au nombre de 53, ce mardi 7 septembre 2010, à la 3ème session extraordinaire de l'année 2010, les députés ont adopté le projet de loi autorisant la ratification de l'Accord international de 2007 sur la café, adopté à Londres le 12 septembre 2007. Le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Elliott Ohin et ses collègues Messan Kossi Ewovor de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche et  Biossey Kokou Tozoun, Garde des Seaux, Ministre des Droits de l'Homme, ont assisté aux travaux.

Fruit des négociations entre pays producteurs et pays consommateurs, l'Accord international de 2007 sur le café que l'Assemblée nationale togolaise vient d'adopter, est un instrument normatif qui vise à déterminer et à préciser le cadre et les conditions de coopération entre les parties. Le texte comprend un préambule et 51 articles regroupés en 15 chapitres. Il dispose des clauses à caractère économique à travers des programmes de formation et d'information dans le cadre du transfert de technologie, de l'élaboration des projets  et de la recherche  de financement pour une économie caféière durable, de développement de la consommation, de renforcement des capacités, de l'élimination des obstacles au commerce, de la pauvreté...

Le Ministre de l'Agriculture et ses collaborateurs suivants la session des parlementairesAvec la ratification de cet Accord, des opportunités sont offertes au Togo dans différents domaines dans le cadre de la coopération bilatérale et multilatérale concernant la recherche, la production, la transformation et la commercialisation du café. «La ratification de ce texte de loi est un outil que l'Assemblée nationale met à la disposition du gouvernement pour mener à bien sa politique concernant la filière café-cacao que nous encourageons de tous nos vœux. Par ce texte, nos braves producteurs pourront tirer beaucoup de profits en obtenant des financements extérieurs pour augmenter leur productivité», a déclaré le Président de l'Assemblée nationale, El Hadj Abass Bonfoh, à la fin des travaux.

Pour sa part, le Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche, M. Kossi Messan Ewovor a indiqué que cet important acte donne au Togo, l'accès à une tribune unique où les pays producteurs et consommateurs examinent les questions clés et les  difficultés du commerce intenational du café. «Cette ratification permet à notre pays de participer à des projets de mise en valeur de café portant sur  l'amélioration de la productivité, de la qualité et sur l'utilisation des techniques améliorées de transformation du café». Le Minstre Ewovor a également souligné que l'adoption de ce projet offre au Togo, l'opportunité de poursuivre et d'élargir le projet pilote dont il a bénéficié en 2008 auprès de l'OIC, à travers le fonds commun pour les produits de base, un montant de 1,2 million de dollars US afin de développer le café robusta pour obtenir un café de haute qualité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article