Le président Togolais, Président en exercice de l’UEMOA

Publié le par Administrateur

 

 

« Les Chefs d'Etat et de gouvernement, prenant en compte les décisions de l'ONU, de l'Union africaine et de la CEDEAO, dont les huit pays de l'UEMOA sont membres, de reconnaître Monsieur Alassane Dramane Ouattara comme Président légitimement élu de Côte d'Ivoire, invitent le Président sortant, Monsieur Laurent Gbagbo, à respecter les résultats de l'élection et à assurer une passation pacifique du pouvoir, en vue de préserver dans ce pays d'hospitalité et dans la sous-région, la paix, la sécurité et la stabilité auxquelles les populations aspirent si ardemment », indique le communiqué final de la conférence.

« La conférence a pris acte de la démission de Monsieur Philippe-Henri Dacoury Tabley de ses fonctions de Gouverneur de la BCEAO » et « demandé à Monsieur Alassane Dramane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire, de proposer, pour sa prochaine session extraordinaire, une candidature au poste de Gouverneur, pour achever le mandat au titre de la Côte d'Ivoire », poursuit le communiqué. Le Vice-gouverneur, M. Jean-Baptiste Compaoré, en  assurera jusque là l'intérim.

Les Chefs d'Etat et de gouvernement ont également pris note de la candidature du Président de la BOAD, M. Abdoulaye Bio-Tchané, à la Présidence de la République du Bénin et décidé de confier la direction de la banque à M. Christian Adovélande, pour l'achèvement du mandat au titre du Bénin « à compter de la validation de la candidature de M. Abdoulaye Bio-Tchané par la Cour Constitutionnelle du Bénin ».

Une session extraordinaire se tiendra à Lomé avant la fin du premier trimestre de cette année

Photo de famille des participants à la conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'UEMOA (Photo Présidence du Faso)
La 15ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, UEMOA, tenue à Bamako au Mali, ce samedi 22 janvier 2011, a confié la Présidence en exercice de l'institution au Chef de l'Etat togolais, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé. Le Président de la République succède à son homologue malien Amadou Toumani Touré. Cette importante réunion à laquelle ont assisté cinq Chefs d'Etat, deux Premiers Ministres un Ministre des Affaires étrangères et les Présidents des institutions financières sous-régionales, a été amplement consacrée à la situation politique en Côte d'Ivoire.

Commenter cet article