Le rôle des incertitudes dans l’insécurité alimentaire en Afrique

Publié le par hibanos2002.over-blog.com

La condition alimentaire de l'Afrique est atterrante : l'insécurité alimentaire progresse et aucun retournement de tendance n'est prévu dans les prochaines décennies. Les économistes ont cherché les causes d'une telle situation du côté de l'insuffisance de l'offre vivrière ou de celle de la demande solvable de produits vivriers. Cet article se libère d’un tel divorce. La persistance de l'insécurité alimentaire est analysée comme la conséquence de la gestion des incertitudes par des acteurs clés : producteurs, commerçants, Etat, bailleurs de fonds. Mieux comprendre les déterminants de cette insécurité suppose une étude fine des relations complexes que nouent ces acteurs entre eux. Réduire l'insécurité alimentaire de façon durable exige donc des politiques ciblées sur ceux-ci et adaptées à la diversité des contextes dans lesquels ils s'inscrivent.

Commenter cet article

Virginie 19/05/2010 14:37


Merci

vous avez écrit que "la persistance de l'insécurité alimentaire est la conséquence de la gestion des incertitudes par des acteurs clés : producteurs, commerçants, Etat, bailleurs de fonds". A votre
avis quelle est la part de de chacun des acteurs dans la persistance de cette insécurité alimentaire?


ABOU Hibana 19/05/2010 14:50



Merci Virginie.


Merci à toi pour l'importance que tu accordes à ce portail de partage de connaissance dans le domaine de la science économique. J'ai écrit un
autre article intitulé "quels enseignements politiques sur les incertitudes et jeux céréaliers en Afrique?". Dans cet article j'ai montré que la pertinence de la coopération entre les
acteurs paraît une voie privilégier pour une régulation plus efficace et plus équitable du système alimentaire. La part de l'acteur X est aussi important que celle de l'acteur Y.
Ce qui importe dans ce système c'est la coopération entre ces acteurs.