M. Elliott Ohin : «L'objectif d'un parti politique, c'est aussi le bien-être du peuple»

Publié le par hibanos

Le portefeuille stratégique que constitue le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération est confié, au sein du gouvernement Houngbo 2, à Elliott Ohin, un proche du Président national de l'Union des Forces de Changement, Gilchrist Olympio. Le nouveau chef de la diplomatie togolaise (un des 7 Ministres UFC de l'équipe Houngbo) est un fin connaisseur du monde des affaires, après plusieurs années d'expériences à l'extérieur du pays. Après avoir longtemps refusé de collaborer avec le Rassemblement du Peuple Togolais, le principal parti d'opposition est finalement rentré au gouvernement. «Nous devons admettre aussi que l'objectif de tout parti politique est la recherche du bien être de son peuple. Voilà pourquoi, l'UFC avec à sa tête son Président national, a pris la décision de répondre positivement, cette fois-ci, à la main tendue du Président Faure Gnassingbé», confie dans cet entretien, Elliott Ohin avant de poursuivre: «j'ai confiance au Chef de l'Etat. [...] Dans tous les cas, la confiance doit être mutuelle». presidencetogo.tg : Monsieur le Ministre, dites-nous d'abord, comment vous interprétez l'entrée historique de votre parti, l'UFC, au gouvernement ? M. Elliott Ohin : Si nous admettons que la finalité de tout parti politique est la conquête du pouvoir, nous devons admettre aussi que, l'objectif de tout parti politique est la recherche du bien-être de son peuple. Voilà pourquoi, après deux décennies d'opposition et compte tenu de l'état actuel de notre pays, l'UFC, avec à sa tête son Président national M. Gilchrist Olympio, a pris la décision de répondre positivement à la main tendue du Président Faure Gnassingbé, pour prendre part à la gestion du pays et essayer de le faire sortir de l'ornière. Ce qui est important pour nous, c'est le bien-être du peuple et nous consacrerons toutes nos énergies. presidencetogo.tg : Faites-vous confiance au Chef de l'Etat qui visiblement veut mobiliser toutes les compétences nationales au profit du développement du pays ? M. Elliott Ohin : Votre question est quelque peu orientée. Néanmoins, je répondrai sans ambages, que j'ai confiance au Chef de l'Etat. S'il en était autrement, je ne vois pas ce que je fais dans le gouvernement. Dans tous les cas, la confiance doit être mutuelle. En ce qui concerne la participation de toutes les compétences, je vous dirai franchement que nous espérons pouvoir rassembler et associer toutes les grandes compétences de tous les bords dont le Togo regorge à l'intérieur et dans la diaspora et que le monde, particulièrement l'Afrique, reconnaît à ce pays. On peut déplorer une grande déperdition de nos ressources, mais nous mettrons tout en œuvre pour remédier à cet état de choses. presidencetogo.tg : Vous occupez un portefeuille aussi important que stratégique, quels sont vos défis à court, à moyen et à long terme ? M. Elliott Ohin : De tout temps et sous tous les cieux, le Ministère des Affaires étrangères a toujours été considéré comme la vitrine du pays et le Togo n'échappe à cette vision. Au-delà de cela et en se référant au programme du gouvernement présenté par le Premier Ministre, le Togo aujourd'hui doit se réinsérer dans le concert des nations en redorant son blason. Pour ce faire, notre politique de relations extérieures devra : élargir le cadre de notre coopération à de nouveaux partenaires renforcer notre coopération avec les pays émergents orienter davantage notre diplomatie avec les partenaires commerciaux et économiques augmenter le nombre de nos représentations diplomatiques sur une base ciblée, notamment au Moyen-Orient et en Asie consolider la place et le rôle du Togo dans les organisations internationales et sous-régionales, telles que: le Conseil de l'Entente, l'UEMOA, la CEDEAO et l'Union Africaine presidencetogo.tg : Aujourd'hui, quelle est, à votre avis, la mission prioritaire du nouveau gouvernement ? M. Elliott Ohin : La mission première est le rétablissement du bien-être de la population togolaise. Ce bien-être passe par le renforcement de la démocratie et de l'Etat de droit, le développement, la réhabilitation des infrastructures, des hôpitaux, des écoles et également une distribution plus équitable des ressources nationales. presidencetogo.tg : Certains parmi vos compagnons de lutte, de l'UFC notamment, ne sont toujours pas d'accord avec votre participation au gouvernement. Comment pensez-vous régler ce différend pour donner un coup de pouce à la réconciliation tant souhaitée par les Togolais ? M. Elliott Ohin : Ce qui se passe en ce moment est l'essence même de la démocratie. Mais le plus important se trouve dans votre question même, à savoir que, sur l'essentiel, toutes les filles et tous les fils de ce pays doivent se retrouver pour une vraie réconciliation afin de construire ensemble notre pays le Togo. presidencetogo.tg : Parlez-nous de vos premières expériences après votre toute première sortie diplomatique en France avec le Chef de l'Etat Faure Gnassingbé lors du 45ème sommet Afrique-France et de votre visite à Abuja au Nigéria ? M. Elliott Ohin : Pour un baptême de feu, c'en est un. Le vaste Forum que constitue ce Sommet, m'a donné l'opportunité de faire d'une pierre deux coups, c'est-à-dire rencontrer aux côtés du Président Faure Gnassingbé, les éminents Chefs d'Etat de l'Afrique et de la France ainsi que mes pairs de ces pays. Par ailleurs, je considère cette première sortie diplomatique comme une expérience particulièrement enrichissante, le fait de participer aux débats sur des questions qui revêtent d'une importance capitale pour notre continent.

Commenter cet article