Ministre Kpabré : «le Togo a un fort potentiel de biodiversité à entretenir et à valoriser»

Publié le par l'Administrateur


Le Ministre du Tourisme Kpabré Silly Batienne
Jusqu'en 1990, le tourisme était l'un des secteurs clés de l'économie togolaise. Le pays recevait tous les ans au moins 132 000 touristes pour un chiffre d'affaire de 32 milliards de F CFA. Ces dernières années, retrouver ce faste touristique est l'une des préoccupations majeures des autorités togolaises. Vision que réaffirme le Ministre du Tourisme Kpabré Silly Batienne, à l'occasion de la célébration, ce 27 septembre 2010, de la Journée mondiale du tourisme, placée sous le thème «tourisme et biodiversité.» « Notre pays, le Togo peut valablement se flatter de posséder une rare biodiversité et donc d'être une destination touristique potentielle », souligne M. Kpabré dans son message.

 

Mais, avertit-il « il est temps de prendre conscience des menaces qui pèsent sur notre environnement et qui ont pour origine l'abattage anarchique des arbres, les feux de brousse et le braconnage ». Pour le Ministre du Tourisme, il est indispensable de développer l'écotourisme. « Les tendances actuelles du marché touristique sont favorables au développement et à la promotion de ce type de tourisme qui à première vue a l'avantage d'associer les populations des zones d'accueil aux activités génératrices d'emplois et de revenus », insiste-t-il.

VOICI EN INTEGRALITE LE MESSAGE DU MINISTRE DU TOURISME KPABRE SILLY BATIENNE 

Mesdames, Messieurs,

Demain 27 Septembre, le monde entier célèbre la Journée Mondiale du Tourisme. Cette journée a été instituée depuis 1979 par l'Organisation Mondiale du Tourisme pour sensibiliser la communauté internationale sur l'importance économique et socioculturelle du tourisme. Le thème de la célébration de la journée cette année est « Tourisme et biodiversité ».

Le choix de ce thème, loin d'être fortuit, met plutôt en évidence l'immense capital que constitue la biodiversité pour le développement et la promotion du tourisme.

En effet, l'une des principales motivations des voyages d'agrément reste la découverte des milieux naturels aussi variés les uns que les autres à travers la planète.

Aussi la diversité des écosystèmes et surtout leur conservation font-elles la célébrité de plusieurs destinations touristiques du monde.

Un pays côtier, un pays de montagnes, un pays de forêts ou de savanes développe et fait la promotion du type de tourisme adapté à son milieu naturel.

Il peut s'agir du tourisme balnéaire, du safari vision, de l'écotourisme, du tourisme sportif ou du tourisme de montagne en pensant à toutes les activités de loisirs liées à la montagne à savoir l'alpinisme, le trekking, le parapente et les cures en montagne.

Les pays qui ont différents écosystèmes ont l'avantage d'exploiter plusieurs types de tourisme.   

La biodiversité constitue également un motif de valorisation et d'aménagement touristique. Ainsi une station balnéaire, un chalet de montagne, ou un lodge dans un parc animalier fait le rêve des touristes qui vont vers ces sites enchanteurs.

En outre, les vues panoramiques, les vues sur mer ou fleuve, les vues sur montagne constituent une plus value dans l'exploitation des établissements touristiques en l'occurrence les hôtels et les centres de loisirs.

C'est dire qu'un pays qui possède une variété de paysages a une prédisposition naturelle à développer et à promouvoir plusieurs types de tourisme.

Il constitue une destination touristique par excellence si sa biodiversité est bien conservée et mise en valeur.

Mesdames, Messieurs,

Notre pays, le Togo peut valablement se flatter de posséder une rare biodiversité et donc d'être une destination touristique potentielle.

De dimensions certes modestes, notre pays a hérité de par son étirement en latitude d'une remarquable succession de paysages allant de la plage de sable fin aux confins du sahel en passant par les lacs, les lagunes, les forêts de la région des plateaux et les savanes arborées .

Que dire des nombreuses cascades d'eau rafraîchissante qui jaillissent des montagnes et des parcs animaliers du centre et du nord du pays ?

Que dire également de la migration des baleines à bosse vers nos côtes de juillet à octobre de chaque année ?

Il s'agit là d'une richesse inestimable pour l'exploitation d'un tourisme de découverte basé sur l'observation des baleines.

Notre pays a donc un fort potentiel de biodiversité à entretenir et à valoriser. La responsabilité de tous les citoyens est engagée à ce sujet.

Il est temps de prendre conscience des menaces qui pèsent sur notre environnement et qui ont pour origine l'abattage anarchique des arbres, les feux de brousse et le braconnage.

Il est temps que les bonnes pratiques en matière de protection de l'environnement rentrent définitivement dans nos habitudes quotidiennes. L'une de ces bonnes pratiques est l'observation de la journée de l'arbre où tout Togolais est invité à mettre en terre au moins un plant et à l'entretenir.

Nous contribuerons ainsi à préserver le potentiel touristique de notre pays et à donner une impulsion salutaire aux activités du secteur.

Mesdames, Messieurs,

Le choix du thème « Tourisme et biodiversité » pour la célébration de l'édition 2010 de la Journée Mondiale du Tourisme tient aussi compte du grand enjeu planétaire, le dérèglement climatique dont les effets ont des répercussions directes sur la biodiversité.

Le changement climatique nous impose des comportements responsables dans l'exploitation de toutes les activités humaines. Aujourd'hui plus qu'hier, la notion de développement durable est le baromètre  de l'évolution de tous les secteurs d'activités.

En matière d'exploitation touristique, la notion de durabilité implique une gestion judicieuse des ressources. Il s'agit, entre autres mesures, de la conservation des sites et des milieux naturels, de l'économie d'énergie et de la préservation des ressources en eau utilisées dans l'exploitation touristique.

Ces dispositions soutenues par le Code Mondial d'Ethique du Tourisme exigent des opérateurs touristiques, des touristes et des populations d'accueil des démarches qualitatives tendant à la préservation des différentes composantes du produit touristique dont notamment la biodiversité. L'exploitation et la pratique du tourisme ne doivent pas rompre l'équilibre naturel qui est d'ailleurs un gage pour la survie de l'activité elle-même.

A cet égard, le Togo notre pays porte une attention particulière à l'écotourisme pour lequel il dispose de beaucoup de potentialités dont les parcs nationaux et les milieux naturels. Les tendances actuelles du marché touristique sont favorables au développement et à la promotion de ce type de tourisme qui à première vue a l'avantage d'associer les populations des zones d'accueil aux activités génératrices d'emplois et de revenus.

C'est donc avec foi en la relance du secteur touristique qui peut contribuer grandement à la préservation de la biodiversité et au bien-être des populations que je place la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme de cette année.

                                                               Je vous remercie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article