Mois de mai et juin : Seconde rechute consécutive dans les marchés publics

Publié le par ABOU Hibana

Peut-être l’expression d’un pays qui n’évolue pas au rythme voulu. Le Comité d'étude et de contrôle des projets de marchés (CECPM) a arrêté le compte des contrats publics pour les mois de mai et juin 2010. Au total, douze (12) marchés attribués sur des financements du budget de l’Etat, gestion 2010, de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) et de la Banque ouest africaine de développement (BOAD). En montants, ils se chiffrent à 28.455.124.008 francs Cfa. La plus grosse part revient au Groupement Ebomaf SA/Kara Establishment qui a gagné par appel d’offres international les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Dapaong-Ponio-Frontière Burkina Faso (38 km), solution alternative en revêtement en béton bitumeux, pour un montant de 13.805.348.050 francs répartis entre la BIDC à 44,4%, la BOAD à 49,1% et l’Etat togolais à 6,5%. Le plus petit marché, se rapportant au Lot 1 des travaux de menuiserie bois métallique, aluminium et climatisation à l’Institut national d’hygiène (INH), s’élève à 21.743.624 francs. Il est attribué à REVECO par consultation restreinte.
Pour le reste, on y voit, comme attributaires, ITC Dacia, TTTI, MES, Ecogec, Necbaps, ESP, Ouvienipoug, Ognami le Bâtisseur (tous par appel d’offres national) et le Groupement Cira/Deco (par consultation internationale restreinte).
Quant au statut des marchés, on retrouve entre autres la fourniture de deux véhicules bus de 15 places chacun avec équipements annexes au ministère de la Santé pour le compte des écoles de formation ENAM et ENSF de Kara, l’exécution des travaux d’achèvement de pavage et de la clôture de l’hôpital d’Amlamé, l’exécution des travaux de réhabilitation des bâtiments des CMS Kouméa, Kétao et de l’USP de Sara dans la région de la Kara, la construction et la réhabilitation de salles d’hospitalisation à l’hôpital psychiatrique de Zébé, la réhabilitation et l’extension de l’hôpital de Kantè (Lot n°7), la construction d’un bloc laboratoire à l’hôpital préfectoral d’Aného, la construction de logements de l’infirmier et de l’accoucheuse à Mogou, la construction d’une latrine à quatre cabines et la réhabilitation du logement de la sage-femme à Timbou, etc.
Rappelons que la rechute dans les contrats publics est entamée avec le petit record de trois (3) marchés publics en février, seize (16) en mars et sept (7) en avril 2010

Commenter cet article