Promotion culturelle : Naissance d’Arterial Branche togolaise

Publié le par ABOU Hibana

La branche togolaise du réseau africain d’artistes, d’acteurs et de journalistes culturels, a été créée vendredi dernier au centre culturel Hakuna Matata, à la suite de l’assemblée générale qui a eu lieu le même jour. Un comité de pilotage de cinq membres présidé par Léonard Yakanou, dramaturge, et Jean Kantchébé, secrétaire général, a été élu.
Le nouveau bureau a pour entre autres priorités dans les mois à venir, de faire du lobbying pour la mise en œuvre de l’Accord de Florence et du protocole de Nairobi portant sur la circulation des objets de caractères éducatif, scientifique et culturel ; la dotation du fonds d’aide à la culture et le vote du statut de l’artiste.
Arterial Network est un réseau panafricain culturel dont le siège se trouve à Cape Town, Afrique du Sud. La vision de l’Arterial Network s’inscrit en faveur d’un secteur créatif africain vibrant, dynamique et durable engagé dans une pratique qualitative des arts dans leur droit propre ainsi qu’en tant que manière de contribuer à ce développement, à l’éradication de la pauvreté, aux droits de l’homme et à la démocratie sur le continent africain.
Le réseau fut lancé lors de la conférence de l’Ile de Gorée, Sénégal, en mars 2007. Cette conférence avait pour but de revitaliser les atouts culturels africains. Elle a élu un comité de pilotage composé de six personnes et procédé à la nomination d’un secrétariat général. 
Plusieurs activités figurent à l’ordre du jour de ce réseau, soutenu financièrement par le mécénat sud-africain. Le réseau a deux représentants pour chaque pays africain.
En dépit de l’intérêt que les artistes portent à la création de la branche togolaise d’Arterial Network, plusieurs artistes restent sceptiques quant à sa réussite, mettant en accusation le peu d’importance qu’accordent les politiques à la chose culturelle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article