Trois ans après sa mise en route, l’UCAO-UUT se porte bien

Publié le par ABOU Hibana


Ouverture de la conf de presse
Avec un taux de réussite dépassant déjà les 77% et sur la base du système LMD (Licence-Master-Doctorat), l'Université catholique de l'Afrique de l'Ouest - Unité universitaire du Togo a de quoi faire la fierté de ses initiateurs et du gouvernement togolais qui, dès le départ, a cru et accompagné le projet en signant avec les autorités catholiques du pays l'accord de siège le 23 mars 2007, soit moins d'un an après la décision de la Conférence des Evêques du Togo, d'ouvrir la première rentrée académique en 2007-2008. L'UCAO-UUT, chargée  de développer les sciences informatiques et leurs applications, livre déjà cette année, sa première promotion de Licence.

 

Pour marquer les trois premières années, les responsables de l'UCAO-UUT ont opté pour une semaine porte ouverte du 23 au 28 août. Semaine marquée notamment par l'animation des stands et des points d'information, une conférence de presse et (clou de l'événement) la remise solennelle de grade à la première promotion de Licence de cette université.  

Inaugurée officiellement le  12 novembre 2007,  l'Université Catholique de l'Afrique de l'Ouest-Unité universitaire du Togo fait partie d'un réseau de sept unités universitaires. Elle a pour mission première l'enseignement de l'informatique et ses applications, et à terme, de devenir le cerveau informatique du réseau.

Plusieurs filières y sont donc développées, à savoir les sciences informatiques et télécommunications, les sciencesUCAO-UUT mathématiques et informatiques, les sciences mathématiques et statistiques, les sciences physiques appliquées, les sciences économiques, de gestion, sociales, juridiques...

En attendant de s'étendre à son campus principal en construction sur 43 hectares à Tsévié, l'UCAO-UUT occupe des locaux modernes, construits sur 1,5 hectare à Sanguéra, à la sortie nord-ouest de la capitale togolaise. D'excellentes conditions de vie et d'étude sont réunies en faveur des étudiants.

Une Fondation pour mobiliser les ressources nécessaires

Pour assurer la pleine réalisation du projet UCAO-UUT, la mobilisation d'importantes ressources financières est indispensable. D'où la décision des premiers responsables de cette université de mettre en place une fondation baptisée « Fondation UCAO-UUT ». « Nous avons des difficultés financières », a expliqué, au cours de la conférence de presse organisée le 24 août sur le site de Sanguéra, l'Archevêque de Lomé, Vice-chancelier statutaire de l'UCAO-UUT, Monseigneur Denis Komivi Amouzou-Dzakpa.  « Nous invitons toutes les bonnes volontés à contribuer financièrement à la poursuite de l'œuvre. Mobilisons-nous à tous les niveaux de façon massive et concrète en vue d'assurer une éducation de qualité à notre jeunesse » a insisté Mgr Amouzou-Dzakpa, entouré pour la circonstance du Vice-chancelier délégué Mgr Philippe Kpodzro et des responsables administratifs et académiques de l'UCAO-UUT.

Commenter cet article