Le Bureau National d’Etudes et de Contrôle des Grands Travaux bientôt sera fonctionnel

Publié le par l'Administrateur


Le Ministre des Travaux publics, M. Andjo Tchamdja
Il s'agit d'un organe qui aura pour mission de coordonner et de contrôler tous les travaux de construction entrepris dans le pays. Pour le gouvernement togolais, le Bureau National d'Etudes, de Développement et de Contrôle des Grands Travaux servira d'instrument privilégié «en matière d'assistance-conseil et de maître d'œuvre des grands projets d'investissement»«Nous avons des contrôleurs privés qui ne donnent pas entièrement satisfaction »confie dans cette entrevue exclusive, le Ministre Tchamdja Andjo des Travaux publics à presidencetogo.com. Le bureau sera mis en place au cours de cette année 2011, assure M. Andjo.

 

presidencetogo.com : Monsieur le Ministre, parlez-nous du Bureau National d'Etudes de Développement et de Contrôles des Grands Travaux ? Quelles sont ses prérogatives ?

Le Ministre Tchamdja Andjo : le Bureau National d'Etudes, de Développement et de Contrôle des Grands Travaux sert d'appui central en matière de programmation et de choix des investissements publics. Sa mission sera donc d'assurer les études, la direction, le contrôle technique et financier des études et l'exécution des projets d'investissement. 

Nous avons des contrôleurs privés qui ne donnent pas entièrement satisfaction. Nous voulons donc un bureau  à l'instar de celui  de la Côte d‘Ivoire qui a une certaine représentativité internationale.

En résumé, notre bureau d'études, qui sera mis en place cette année, sera chargé de coordonner et de contrôler tous les travaux de construction qui seront entrepris dans le pays. C'est un instrument de taille en matière d'assistance-conseil et de maitre d'œuvre des grands projets d'investissement.

La mise en place de cette structure aura-t-elle un impact sur la qualité des infrastructures entreprises au profit des populations togolaise?  

Le Ministre Tchamdja Andjo : je crois que c'est un instrument qui fera en sorte que tout entrepreneur non compétent ne soit pas sélectionné. Mon département dispose d'ingénieurs et de techniciens compétents, dont on devrait simplement renforcer les connaissances et les effectifs.

Pour que tous les programmes puissent être réalisés dans les règles de l'art, mon département va mettre surtout l'accent sur le suivi individuel de chaque projet. Cette mission sera dévolue au bureau, qui sera mis en place, appuyé par une équipe de cadres expérimentés de mon département.

L'attribution des marchés se fait par appel d'offre ouvert ou par consultation restreinte. Elle sera suivie d'une évaluation des offres par un comité. Ces évaluations se font suivant des critères bien définis dans le dossier d'appel d'offres. Après l'évaluation de ces offres, le comité passe devant la Commission Nationale des Marchés. Si la Commission donne son approbation, le marché est attribué à l'entreprise la mieux placée.

Pour l'attribution des marchés gré à gré, elle se fait par des procédures particulières et suivant le montant du projet. 

A quand le démarrage des activités du Bureau National d'Etudes ?

Le Ministre Tchamdja Andjo : Nous sommes à pied d'œuvre pour le rendre opérationnel au cours de cette année. Il faut, au préalable, réunir quelques conditions essentielles notamment une autonomie financière pour permettre à ce bureau de remplir sa mission à l'échelle nationale, sous régionale et internationale. Donc au début, l'Etat devra accompagner sa mise en place effective. C'est une question de bonne volonté et nous sommes déterminés  à le faire avec le soutien des plus hautes autorités de notre pays.

Commenter cet article

edem 19/01/2011 18:23


c'est une très bonne nouvelle.nous avons besoin qu'un contrôle soit effectuée a tout les niveau pour un développement harmonieux du Togo.