Mieux gérer l’information financière et comptable

Publié le par hibanos

Le gouvernement togolais et la Banque mondiale dans le cadre du projet « ROSC Comptabilité et Audit » au Togo, réunissent des experts comptables et d'éminents économistes autour des questions de développement en matière d''information financière et de pratique comptable dans le secteur privé. La rencontre vise également à mettre en place, au Togo, un plan d'action relatif aux recommandations du ROSC Comptabilité et Audit. C'est le Secrétaire Général du Ministère de l'économie et des Finances, M. Gnarou Badawasso, qui a ouvert les travaux de ce séminaire, en présence de la Représentante du Représentant Résident de la Banque mondiale au Togo, Mme Sylvie Nenonene. « Avec la crise financière que nous traversons, la confiance des opérateurs économiques est indispensable au développement. Cette confiance doit se construire sur la transparence et le contrôle. Ainsi, seule une information financière de qualité, objective et rigoureuse peut garantir un environnement des affaires propice à l'investissement privé », a déclaré Mme Nenonene à l'ouverture des travaux. Elle a rappelé l'importance de l'étude sur les normes et pratiques de comptabilité et d'audit menée de façon conjointe par la Banque mondiale et le gouvernement togolais. Au nom du Représentant Résident de la Banque mondiale au Togo, Mme Nenonene a promit « finaliser avant fin de ce mois, la préparation de deux requêtes de dons en faveur du Togo : l'une pour le renforcement des capacités de l'Ordre national des Experts Comptables et Comptables agréés du Togo l'autre pour l'appui institutionnel de la Cour des Comptes. Toutes ces actions seront coordonnées avec l'initiative prise au niveau régional, notamment pour appuyer les efforts de normalisation de la comptabilité et de l'audit à travers le CPPC et le CCOA. Mme Nenonene a souhaité que les travaux de cette rencontre permette la mise « en place d'un plan d'action pour la transparence et la bonne gestion financière, tant dans le secteur privé et qu'au niveau des entreprises publiques ». Le Secrétaire Général du Ministère de l'économie, qui a ouvert les travaux, a souhaité que cette rencontre soit une opportunité pour que les économies de nos pays soient de plus en plus florissantes. « La mise en œuvre des recommandations va rendre la pratique comptable plus rigoureuse et permettra de booster la croissance économique », a dit M. Gnarou. Il a appelé les séminaristes à faire preuve d'abnégation et de sérieux afin de faire véritablement face à la crise financière qui secoue les nations aujourd'hui pour l'émergence de nos économies.

Commenter cet article