Le FMI satisfait du taux de prévision de croissance de 3,7% du Togo

Publié le par ABOU Hibana

 

 

fmi_dskLe Togo pourrait atteindre une croissance économique de 3,7% en 2011, suite à la bonne exécution de la politique économique du pays et de la politique budgétaire, a affirmé une délégation du Fond monétaire international (FMI) qui a achevé sa mission mardi au Togo. «Les indicateurs de l'activité économique laissent augurer une croissance économique réelle aux alentours de 3,4% en 2010, légèrement en hausse par rapport à 2009 », indique le communiqué de la délégation.

Cependant, « la croissance économique, bien qu'en hausse, demeure modeste dans un contexte de stabilité macro-économique », a également indiqué la délégation. Le Fmi salue donc les «efforts considérables dans la mobilisation des recettes » déployés par le gouvernement. Le Fonds montre également sa satisfaction en ce qui concerne la maîtrise de l’inflation maintenue à 2,1% actuellement.

Ce taux de croissance ne peut pas entraîner la réduction de la pauvreté au Togo. La « forte mobilisation des recettes » peut tout de même permettre à l’Etat du Togo de payer ses dettes au FMI. Voilà la raison pour laquelle, cette institution de Bretton Woods déclare son satisfecit général. La réalité serait tout autre. Selon l’économiste togolais Kalife Nadin, plus de 300 milliards Cfa échappent au budget du Togo, à en croire une enquête du patronat commandée par le Pnud.

Le déficit budgétaire global en 2011 est prévu à 2,8% du Produit intérieur brut (PIB) contre 2,9% en 2010 et 2009.

Conduite par Marshall Mills, chef de division adjoint du Département Afrique du FMI,  la mission a séjourné à Lomé du 8 au 21 septembre. Elle était là dans le cadre des discussions avec les autorités togolaises dans le cadre de la 5ème Revue du programme mis en œuvre par le Togo en ce qui concerne la Facilité élargie de crédit (FEC).

Commenter cet article